Les rencontres littéraires d'Ambronay

19ème édition

ARNAUD Clara


Née à Fontainebleau en 1986, Clara Arnaud grandit à deux pas de la forêt, Née à Fontainebleau en 1986, Clara Arnaud grandit à deux pas de la forêt,entourée de chevaux. La lecture de récits daventure exacerbe ses rêves de voyage et, à 15 ans, elle découvre la langue chinoise. Une langue où les mots « oui » et « non » sont intraduisibles et où il est de mauvais ton démettre des arguments contraires à la pensée de son interlocuteur. Il nen faut pas plus pour éveiller sa curiosité dadolescente : comment contester le monde sans passer par le « non » ? Quelques années plus tard, sur les bancs de lInstitut de géographie, elle prend conscience de la démesure du territoire chinois et sinterroge sur son unité : à quel prix administrer de si vastes espaces ? Mais son premier voyage en Chine nest pas pour tout de suite : à 16 ans, elle traverse lEurope en train, du sud au nord ; à 17 ans, elle pédale seule au Québec et réitère lexpérience cycliste dans lOuest irlandais un an plus tard. Puis, cest au Kirghizistan que la porte sa farouche passion pour les montagnes et les chevaux. Elle atterrit à Bichkek chez la cavalière émérite Jacqueline Ripart, avec pour projet de chevaucher dans les monts Célestes en compagnie dun berger. Elle passe finalement lété sous sa yourte, en toute liberté, à se nourrir de lait de jument et de poisson pêché dans les torrents. En 2008, après une année de préparation durant laquelle Patrick Fortier lui apprend à ferrer des chevaux, Clara Arnaud senvole seule pour la Chine avec pour projet de cheminer en compagnie de chevaux de bât, des monts Célestes aux confins orientaux du plateau tibétain. Durant cinq mois, ce pays lui offre une expérience bouleversante qui culmine au Tibet et dont elle tire un récit aux éditions Gaïa. Entre ses voyages, Clara Arnaud se consacre à ses études de géographie, de chinois et déconomie à Sciences-Po, ainsi quà sa passion pour la course à pied et léquitation....

 

Résumé du livre

En février 2008, Clara arrive à Beijing, armée de son sac à dos et de ses rêves : parcourir le Grand Ouest de la Chine, arpenter à pied et avec deux chevaux de bât les immensités du pays ouïghour et des hauts plateaux tibétains, loin de l'agitation du monde. Clara n'élude pas la question politique. Pas de réponses préconçues, des interrogations avant tout. Les portraits qui émaillent le texte sont si chaleureux et colorés qu'on se surprend à souhaiter boire un thé au beurre rance en si bonne compagnie ! Chemin faisant, se construit une image de la Chine tout à la fois réaliste et contemplée. Un récit de voyage qui s'inscrit dans le sillon des écrivains voyageurs.



 Retour